Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Nous écrire: collectif.helianthe@gmail.com

Collectif
Hélianthe

Promouvoir la pensée infirmière

Bienvenue sur le site du collectif Hélianthe. C'est un site destiné à tous ceux s’intéressant aux soins infirmiers. Notre objectif est de valoriser les sciences infirmières mais surtout de l'articuler avec notre pratique clinique quotidienne, les rendant plus concrètes. Une théorie de soins ou l'utilisation de concepts ne sont pas là pour complexifier et scientifiser inutilement notre profession. Cela apporte un éclairage nouveau sur une situation, enrichit notre réflexion et nos échanges, nous ancre dans une vision de la santé, de la personne et de son environnement ainsi que des soins infirmiers.

 

Nous sommes huit infirmiers spécialistes cliniques, avec des modes d'exercices et des disciplines différents, mais réunis par une même vision du soin et une même volonté: valoriser la clinique infirmière.

La cohérence inter-institutionnelle

11/07/2021

La cohérence inter-institutionnelle

Travailler ensemble est un défi quotidien à l'hôpital. Au sein d'une équipe de psychiatrie pédiatrique, Rémi Izoulet nous présente les enjeux de la cohérence inter-institutionnelle.

L’accompagnement global des enfants et des adolescents suivis en psychiatrie est généralement caractérisé par la diversité des professionnels et des institutions engagées. Les phénotypes cliniques complexes sont généralement corrélés avec des modalités d’accompagnement pluri-institutionnels.
La notion de cohérence inter-institutionnelle traduit la qualité de l’organisation et de la coordination des différentes institutions qui composent l’accompagnement global. Cette cohérence est un élément essentiel d’une prise en soin pluridisciplinaire. Elle permet à l’enfant ou à l’adolescent de sentir qu’il est entouré par des professionnels qui sont en accord sur un pacte commun qui les unit.
Cet accord ne signifie pas que ces professionnels sont pour autant identiques dans leurs positionnements et dans leurs hypothèses de travail. C’est justement parce que ces professionnels peuvent échanger sur leurs points de vue différents et complémentaires qu’ils vont pouvoir fabriquer de la cohérence institutionnelle.
Ces échanges ne visent pas à uniformiser les réflexions et les individualités. La reconnaissance de la légitimité des différents avis de l’ensemble des professionnels par l’ensemble des professionnels nécessite un effort d’organisation et de coordination.
Cette reconnaissance permet une analyse plus objective, complexe et nuancée. Le partage d’une représentation commune de l’ensemble de la situation favorise la possibilité de créer, maintenir ou renforcer un processus de prise en soin dynamique.
La confrontation de différents avis ne doit pas induire hiérarchisation de valeur entre les professionnels. Ce n’est pas parce que le symptôme d’un enfant ou d’un adolescent s’exprime avec un professionnel et pas un autre qu’il faut en déduire une supériorité de compétences de l’un sur l’autre. 
Cette reconnaissance des différents avis ainsi que la volonté de les articuler permet de lutter contre les ruptures de soins et les organisations de soins pathogènes. La perception de dissensions entre les professionnels et les institutions par l’enfant ou l’adolescent ne peut être que délétère.
L’intensité de l’engagement psychique que nécessite l’accompagnement d’enfants ou d’adolescents présentant des troubles psychiatriques peut amener les professionnels à céder à des mouvements de clivages et de projection à l’égard de leurs partenaires.
De ce fait, la cohérence institutionnelle est toujours en danger. Son maintien nécessite un effort constant de la part des professionnels et des institutions.
La crise sanitaire actuelle ne faisant que participer cette menace, cette notion apparaît plus que jamais comme essentielle à considérer.

 

Rémi Izoulet.

Infirmier Spécialiste Clinique